Qui-suis-je ?

Une quadra toulousaine préoccupée par la vie de la cité, passionnée de politique depuis l’adolescence.

Sensible aux situations d’injustices et à l’incohérence des politiques engagées depuis plusieurs années. Touchée par les problématiques humaines que je défends au quotidien.

L’empilement des mesures et le manque de courage des gouvernants souvent obnubilés par leur propres intérêts, une tambouille politicienne font que nous sommes désormais dans une situation ubuesque, au pied du mur.

Au fil des années, un intérêt s’est lentement dilué dans les méandres technocratiques des états : l’intérêt de la nation.

Par les politiques menées d’une part mais aussi par la mondialisation : dans ce marché collectif où chacun aurait pu prendre sa part, elle est devenue un rouleau compresseur (concurrence déloyale, désindustrialisation, licenciements, optimisation ficale…).

Tout n’est pas noir, mais enfin la liste des dysfonctionnements est si longue que la fin du désert recule chaque jour.

L’Europe, également, une bonne idée sur le papier a failli dans sa mise en œuvre et s’enlise chaque jour. Ce n’est que maintenant qu’elle commence à s’interroger sur le retour des djihadistes, les flux migratoires, les travailleurs détachés, et récemment, elle a enfin commencé à pallier au déficit de coopération en matière de lutte contre le terrorisme. Il a fallu que certains attentats lui rappellent sa négligence.

Je n’appartiens à aucune structure, ni ne représente aucun parti, le seul que je me reconnaisse : c’est celui du bon sens. Les citoyens devraient d’ailleurs se faire bien plus confiance, et écouter leurs homologues notamment au moment des élections. On éviterait bien des catastrophes.

Oui, nous avons bien plus de bon sens que toute la classe politique, minoritaire, réunie. Gauche, droite, LR, PS, FI …

Qui a la vérité ? Chacun possède une des facettes de cette vérité, et par une mise en commun, dans le cadre d’une union nationale populaire, nous serions capable de relever les défis d’aujourd’hui et à venir.

J’exclue pour le moment : le parti « en marche » pour des motifs que vous comprendrez en me suivant sur ce blog ou sur twitter.

Thèmes de prédilection :

Terrorisme ; Régime fiscal ; Droit du travail ; Conditions de travail des salariés (souffrance, cadence de travail…) ; Crime contre l’humanité ; Politique économique ; Insertion professionnelle ; Europe ; Régimes dictatoriaux ; Vie parlementaire et sénatoriale ; Choix politiques du gouvernement ; Le vivre ensemble ; La gouvernance et la RSE des entreprises ; l’exercice du pouvoir du président….

Et bien d’autres questions à découvrir au fil des articles.

Merci de votre attention. MVP