Maquillage (politique) à l’Élysée: « Aux âmes bien nées, les rides sans les années… »…

Scandaleux, facile d’utiliser l’argent publique à grands frais quand ce n’est pas le sien.

Un président devrait gérer en « bon père de famille », encore plus lorsqu’il demande des efforts à la nation.

Manifestement les privilégiés sont épargnés et abusent du système.

MVP

Extimités (politiques)...

Le « coût de la poudre de perlimpinpin » …

C’est dans son « forfait beauté« . Jeune, 39 ans à peine, mais comme nous le savons tous, « Aux âmes bien nées, les rides n’attendent point le nombre des années!« . Voila. Oui il peut, c’est nous qui payons, et pas la peine de chercher d’autres bénéficiaires de ce service à domicile. À éviter, tant qu’il ne maquillepas les comptes (à verifier)…

./source

Voir l’article original